Poche à eau / Gourde souple + Astuces diverses

Disclaimer

Test PARFAITEMENT indépendant. J’ai acheté toutes les produits de cet article, je n’ai aucun lien avec Source, Platypus, Sawyer ou Ortlieb, je ne suis pas payée pour écrire cet article , les liens éventuels ne m’apportent aucune contribution d’aucune sorte et je ne tire absolument aucun avantage à donner mon avis.
Je ne parle ici que des produits que j’ai testé en voyage.
Il y a pleins d’autres produits, mais je ne saurais donner mon avis. Par contre vous pouvez le faire en commentaire
😉

Le plus simple pour transporter de l’eau à bas prix est certainement d’utiliser des bouteilles en plastique de recup. Mais outre que ce n’est ni très pratique ni très solide je me refuse absolument à acheter des bouteilles en plastique qui partiront à la poubelle une fois mon voyage terminé.
Je me promène donc avec une armada de soft bottles et de vache à eau.

Pourquoi autant? D’une part parce qu’elle n’ont pas forcément toutes le même usage, mais aussi parce que je les utilise systématiquement en double : une pour l’eau buvable, les autres pour l’eau à filtrer, je transporte aussi de l’eau pour me laver au bivouac.

Sommaire :

Les bouchons :

Note importante : TOUS LES BOUCHONS SONT INTERCHANGEABLES! (sauf le bouchon large de la poche Ortlieb), si vous le perdez, si vous voulez le changer , il suffit de récuperer le bouchon – soit d’une autre soft bottle -soit d’une bouteille de deux litres de soda en plastique.

En effet les bouchons de bouteilles de soda avec un pas de vis conviennent parfaitement (en général les bouteilles d’un 1,5 l ou 2l ont toujours un bouchon avec pas de vis, comme ici le bouchon blanc) :

Attention la plupart des bouchons de bouteilles en plastique n’ont pas de pas de vis mais des petites rainures (comme ici le bouchon vert), ça peut éventuellement convenir (à vous d’essayer) mais ça peut fuir, avec un pas de vis c’est parfait 😉

Le nœud d’élingue

Le nœud d’élingue est un nœud extraordinaire pour les bouteilles , il est incroyablement pratique puisqu’il permet de transporter une bouteille par le goulot, de la suspendre à un guidon, à une branche d’arbre, voire de la faire tremper dans le lit d’une rivière pour la rafraîchir.

Il n’est pas très facile à faire , mais une fois fait il peut rester en place. On peut même le desserrer et l’enlever et le mettre sur un autre goulot.
Il ne se défait pas en situation : plus il y a de poids dans la bouteille , plus il est solide.

Nœud d’élingue par Charles Huber

Des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous …

Je me contente pas de munir mes fioles d’un joli nœud papillon , je me permets aussi de leur trouer les fesses si rien n’est prévu par le fabriquant pour les suspendre. Je choisis une partie éloigné de la poche mais pas trop près du bord pour que cela reste solide, et zou, un petit trou de perforatrice, un morceau de ficelle (souvent issu d’un filet ou cordage de pêche trouvé sur la plage) et je peux suspendre mes flacons la tête en bas!

Bien pratique si je dois filtre l’eau (bientôt un article sur les filtres à eau)

Remplir et décanter

En pleine nature, remplir une gourde n’est pas toujours simple. Il n’y a pas forcément de fond, c’est souvent mieux de prendre l’eau de surface plutôt que de soulever le sable ou les impuretés qui y sont posés.

Utiliser son gobelet n’est pas une très bonne idée : l’eau des ruisseau n’est pas toujours potable.

Pour ma part j’utilise un emballage en plastique souple de recup . Ne pèse rien et contient beaucoup (je m’en sers aussi pour me laver du reste ). Une vieille softbottle inutilisable (vous découpez le haut) peut aussi très bien faire l’affaire.

L’eau ainsi récupérée n’est pas toujours très claire. Il peut être utile de la faire décanter soit pour ne pas boucher votre filtre , soit pour ne pas avoir les dents qui crissent si vous la faite bouillir.

Pour ma part j’utilise deux solutions :

  • Un contenant souple que je laisse droit plusieurs heures, je le casse pour faire couler le haut dans une casserole en faisant attention de ne pas remuer le fond.
  • La bassine que je remplis, je laisse décanter, je puise le haut.

Transporter et laver ses gourdes souples.

Je suis quelqu’un d’extrêmement désordonnée, je passe ma vie à chercher mes affaires (atavisme…)
En voyage j’essaye de regrouper pour ne pas perdre des heures à chercher.
J’utilise le filet en mesh livré avec la bassine Decathon. Je mets dedans toutes mes gourdes souples vides, mon filtre à eau et l’écope pour puiser.
Pour ne pas mouiller l’intérieur de mes sacoches je le place dans mes extensions de sacoches avant, ou coincé sous un tendeur à l’air libre.

Pour le nettoyage Rélie a donné une super astuce ici :

Pensez à emmener quelques cachets en vadrouille avec vous, si vos contenants commencent à sentir mauvais, vous ne le regretterez pas.

Poche à eau Hoser™ de Platypus en 2 litres

https://www.platy.com/fr/reservoirs/poche-%C3%A0-eau-hoser/hoser.html


Sans BPA, BPS ou phtalate, n’utilise pas de polycarbonate.

Elle existe en plusieurs dimensions (1l, 1,8l, 2l, 3l) j’ai la deux litres.

Prix : autour de 26€ Poids nue (la 2 L sans tuyau ni pipette) : 43g sur ma balance

C’est ma poche à eau historique! Ma poche de trail avec lequel j’ai couru sur le trail de Bourbon à la Réunion, sur la grande traversée des Pyrénées ou la grande course des templiers.

Elle a des défauts :

  • Elle est chère
  • Elle n’est pas très pratique sur un vélo (elle est conçue pour les sacs à dos) : trop longue et pas assez large.
  • Elle n’est même pas livrée avec un bouchon, il faut en dégoter un, par contre si vous voulez boire en roulant elle est munie d’un tuyau et d’une pipette.

Elle a aussi plein d’avantages :

  • Elle passe au congélateur et accepte l’eau bouillante
  • Elle est TRÈS TRÈS SOLIDE
  • Nul besoin de percer le bas, elle est conçue pour pouvoir être suspendue
  • Elle est parfaitement transparente.

En Islande par exemple elle était parfaite pour vérifier que le sable s’était bien déposé au fond (il y a plein de sable dans les ruisseaux dans les montagnes) . Je pouvais transvaser avec délicatesse en surveillant que le dépôt ne se soulevait pas.

Gourde SoftBottle™ de Platypus

https://www.platy.com/fr/bottles/gourde-softbottle-10-l/softbottle.html

Sans BPA, BPS ou phtalate, n’utilise pas de polycarbonate.

Pas indication pour l’eau bouillante mais passe au congélateur (laissez du vide pour qu’elle n’explose pas!)

Elle existe aussi en 0,5 litre mais je l’ai au format 1 litre, elle coûte environ 8,50 € et pèse 23g (sur ma balance)

Elle fonctionne bien mais comme j’ai trouvé mieux chez Sawyer (moins cher et je pense plus solide) j’avoue ne plus trop l’utiliser.

Les –

  • un peu chère

Les +

  • Solide
  • Congélateur OK

Liquitainer™ Flexible Water Bottle de Source

https://sourceoutdoor.com/en/liquitainers/21-foldable-light-waterbottle

BPA and Phthalate free, Elle résiste à des températures de -20 à 100°C.

Je possède la deux litre : 13€50 Poids : 36g (sur ma balance)

C’est la meilleure et la pire! Elle n’a que des atouts du point de vue pratique : elle tient parfaitement bien debout (c’est de très loin la plus stable) , elle se glisse merveilleusement bien dans mes extensions de sacoches, elle est légère.

Bref sur le papier elle est géniale et c’est vrai : elle se rend tout de suite indispensable.

Sauf que vraiment elle n’est pas assez solide! Après quelques semaines d’utilisations j’ai eu une petite fuite à la pliure du bouchon (on est pourtant sensé la plier en rabattant le bouchon) . Je l’ai gardé en faisant attention de la maintenir toujours droite. Évidemment ça a finit par devenir ingérable…

Au final j’ai traité cette gourde mieux que toutes les autres (elle avait le format parfait pour ça) et c’est elle qui résiste le moins.

Les –

  • Chère (3 fois plus chère que la Sawyer!)
  • Vraiment beaucoup trop fragile

Les +

  • Format hyper pratique
  • De -20°C à + 100°C

32 oz Squeezable Pouch – Set of 3 de Sawyer

https://sawyer.com/products/sawyer-32-oz-squeezable-pouch-set-3-2/

15€ les trois => 5€ la poche . Elle pèse 25 g (sur ma balance)

Sans BPA (réponse trouvé ici )

Ces gourdes sont en fait destinées au filtre sawyer (je vous en parle bientôt) . Je les ai découvertes en utilisant le filtre qui est livré avec une poche identique de 0,5 litre… et qui est INCROYABLEMENT solide! J’aime avoir du matos fiable, j’ai donc essayé en un litre je n’ai pas été déçue.

Les –

  • Aucune indication de la température supportée

Les +

  • La moins chère
  • Incroyablement solide

En fait cette poche m’est tout de suite devenu indispensable en Asie Centrale. Il faisait si chaud qu’il me fallait rafraîchir l’eau de la gourde (chaussette mouillée) et aussi garder une réserve d’eau au frais.
Cette poche d’un litre est assez plate et à le format idéal pour se caser sous un linge mouillé et prendre le frais.

64 oz Squeezable Pouch – Set of 2 de Sawyer

https://sawyer.com/products/sawyer-64-oz-squeezable-pouch-set-2-2/

15,5€ les deux => moins de 8€ l’unité. Poids : 40 g (sur ma balance)

Je l’ai acheté aussi en deux litres après l’abandon de la Liquitainer de Source. Elle est beaucoup moins pratique que la Liquitainer™ pour la stabilité. J’arrive à la glisser dans les extensions de sacoche mais c’est moins pratique.

Par contre je suis tout à fait rassurée : elle est fiable et solide.

Les –

  • Aucune indication de la température supportée

Les +

  • La moins chère
  • Incroyablement solide

Water-bag de Ortlieb

https://www.ortlieb.com/fr_fr/water-bag

Ce water-bag est de conception un peu différente. Il s’agit d’une poche à eau et non d’une gourde souple. On ne l’utilise pas a priori pour boire directement mais plutôt pour le transport de l’eau.

Il existe en 2 litres, 4 litres, ou 10 litres . BPA free, PVC free

J’ai la version 4 litres que j’emmène dans les pays chauds ou si je ne je voyage pas pas seule.
Prix : Autour de 18€ Poids : 117 g (sur ma balance)

MEA CULPA : J’avoue, j’ai dit pis que pendre de cette poche à eau au festival CCI de Vincennes en participant à un débat, mais honnêtement je n’avais que des ennuis avec ce sac: il fuyait tout le temps!
Au bout de deux ans de détestation, j’ai fini par me rendre compte qu’en fait il avait un défaut dans le bouchon. Comme les produits Ortlieb sont garantis 5 ans je l’ai changé sans le moindre problème, le nouveau water-bag fonctionne parfaitement!

Les –

  • Un peu plus lourd
  • Aucune indication de température supportée

Les +

  • Il est beaucoup plus solide
  • Nul besoin de lui ajouter un nœud d’élingue ou de le trouer, tout est déjà prévu
  • Il possède deux goulots et se remplit incroyablement vite
  • Les sangles de réglages qui permettent de le fixer à l’arrière sans même utiliser un tendeur (en tout cas pour la 4 ou 10 litres)
  • La possibilité de transporter de gros volume (pratique quand on est deux ou plus)
  • On peut lui adjoindre une pomme de douche
  • Il peut aussi servir d’oreiller
  • garanti 5 ans

Bref ce nouveau water-bag emporte mon adhésion!

1 commentaire pour “Poche à eau / Gourde souple + Astuces diverses”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *