Housse de vélo ultra-légère (dimensions SNCF)

De 340g pour la première à 193g pour la dernière vous saurez tout :

Il arrive malheureusement que les trains n’acceptent que des vélos démontés sous housse (ou que les places vélos ne soient plus disponibles à la réservation)

Il m’est aussi arrivé de prendre le bus avec ma housse, tout comme l’avion. Il est évident qu’il est beaucoup plus confortable de ranger le vélo dans un carton d’emballage vélo récupéré chez un vélociste:

Prête à embarquer avec arme et bagage

Les dimensions en sont plus grandes – nul besoin de démonter le porte-bagage, le garde-boue et la roue arrière – et en prime le vélo est mieux protégé. Mais il est parfois impossible de trouver un vélociste (Keflavik), ou encore de manquer de temps pour en dénicher un en ville.

Et surtout c’est beaucoup trop grand pour la SNCF.

Je voyage donc toujours avec une housse que j’utilise TOUTES les nuits pour protéger mon tapis de sol de tente.

J’en suis à ma troisième réalisation :

  • La première était faite dans une vieille tente (j’ai utilisé le double toit), elle pesait 340g (+ 45g de sangles)
  • La deuxième était réalisé en PEDH 80g/m2 elle pesait 250 g (+ 45g)
  • La troisième que je viens de faire est réalisée en nylon ribstop , elle pèse 193g (+ 45g)

Pourquoi trois?

J’ai beaucoup voyagé avec, la première était dans un tissu déjà fragile au départ (la tente était vieille), après moult rafistolages j’en ai fait une autre en PEDH .
Je l’ai traînée dernièrement pendant des centaines de mètres sur un quai pour ne pas louper un train, elle n’était plus très présentable…

Fourniture :

  • Au choix: tissu de recup, bâche de chez bricomachintruc 80g/m2, ou pour la dernière réalisation Nylon ribstop55g/m2 de chez Xtrem Textil
  • Fil solide
  • 30cm de velcro 20mm

(Il peut être intéressant de commander nylon et fil au même endroit, le gros soucis n’étant pas tellement le prix d’achat que les frais d’envois, j’ai juste indiqué les matériaux que j’ai utilisés)

Sur le plan du rapport qualité/ prix, le PEHD est très intéressant.
Je n’ai pas testé le nylon ribstop sur la durée mais je l’espère plus durable (le PEHD finit par se détisser au bout de plusieurs années de bon et loyaux services) , en tout cas la housse en nylon est vraiment beaucoup plus jolie 😀

PS – ATTENTION POUR LE PEDH DE COUDRE AVEC DES POINTS ESPACÉS: les trous fragilisent le tissu .

Quelles dimensions ?

Les dimensions pour la SNCF sont très claires pour la longueur et la largeur ( 90cm x 120 cm ) mais aucune indication d’épaisseur!

J’ai choisi de faire mes sacs avec 23 cm d’épaisseur.

Attention les dimensions pour le Thalys sont de 135 x 85 cm. Il suffit d’enlever la tige de selle pour atteindre 85cm de haut.

Housse premier modèle :


Pour les deux premiers je n’avais pas énormément de longueur de tissu, j’ai assemblé 4 morceaux (plus la bande de rabat) .

C’est le plus facile : vous cousez un grand parallélépipède, vous rajoutez une bande en haut en façade pour former un petit rabat.

Attention si vous voulez faire une double couture ajoutez un centimètre au patron.

Ne vous prenez pas trop la tête , c’est une housse de vélo , pas un vêtement, s’il y a un centimètre en trop ou en moins c’est pas forcément gravissime…

Pour la première je n’ai pas de photo de la réalisation, je les ai faites il y a fort longtemps. Il suffit de coudre un cube rectangle sur les 4 cotés, puis coudre une bande de 7 cm ( 8cm avec le bord de couture) en haut de la façade , et enfin de fermer le tout avec un velcro.

Vous cousez sur l’envers en posant ENDROIT contre ENDROIT .

Couture rabattue ou pas?

La couture rabattue est aussi appelé « double couture » , c’est une couture extrêmement solide.

Pour la couture rabattue, je trouve plus simple de rajouter deux centimetres de bord de couture à toutes les parties, de coudre à 2cm du bord , puis d’enlever un cm au ciseau pour faire la double couture.

Sur ma première réalisation, j’ai fait des doubles coutures PARTOUT ! Puis je me suis rendu compte qu’en fait les couture sur le coté étaient très peu sollicitées.

Sur ma 2ème réalisation j’ai donc fait une double couture uniquement sur les coutures du fond de la housse.

Housse dernier modèle :

Pour la petite dernière j’ai cousu d’une seule traite une grande longueur de tissu (comme ça je n’ai aucune couture au fond du sac)

Je n’ai fait AUCUNE double-couture, par contre j’ai utilisé du fil solide.

J’ai oublié de noter sur le dessin que la petite bande en bas fait 8 cm de haut …

Marquez avec une aiguille (ou un stylo qui marque assez) le bord du tissu à l’emplacement des pointillés.

Ce sont l’emplacement des angles et vous pourrez répartir la couture correctement, le tissu est vraiment très glissant.

Vous pouvez épingler sans trop de soucis
C’est vrai , les trous vont flinguer l’imperméabilité.. ce n’est pas forcément très grave pour une housse à vélo.


1- Commencer à coudre A sur A endroit contre endroit.

Coudre 23 cm à 1 cm du bord (je compte les dimensions intérieures . Puisqu’on coud à 1cm du bord
25 cm > 23 cm
92 cm > 90cm)

Répartir les plis et épingler .
Coudre 90 cm en ligne droite. Arrêter la couture.
Tourner l’ouvrage et coudre 23 cm, puis faire la même opération pour les 90 cm restant.

2- Faire la même chose sur l’autre coté en cousant A’ sur A’
N’oubliez pas :
Aux angles, arrêter la couture. Prendre le temps de positionner le tissu et reprendre la couture.

3- Coudre le rabat de 122 X 8 en façade en haut (sur l’envers endroit contre endroit)
Repliez les bords sur la largeur.
Épingler sur les bords du carré de façade, coudre pour fermer le haut de la housse.

4- Astuce :
Vous pouvez inclure directement ce rabat dans votre longueur de tissu.

En fait c’est ce que j’avais prévu de faire et puis j’ai oublié en prenant mes mesures….

Un fois le cube rectangle terminé il faut juste ajouter du velcro pour le fermer (je sangle SYSTÉMATIQUEMENT)
Il s’agit juste de maintenir la housse fermée.

Marquez à la craie le milieu de l’ouvrage :

Coudre un ruban velours qui descend de la bande de 8 cm.
Couper en trois le ruban face crochet et le repartir en façade

Noir sur noir, on se voit rien, je vous montre sur la vieille housse bleue

Vous pouvez rajouter un emplacement pour l’étiquette avec un ruban fait dans une chute de tissu :

Voilà c’est fini: 193g!

Encombrement : une fois pliée elle tient dans une canette de 500ml , par contre elle est assez glissante! C’est bien de lui prévoir un petit sac.

Si vous êtes regardant sur le litrage, faite lui donc un petit pochon avec sangles de compression, elle tiendra facilement dans une cannette de 33 cl 😉

Calage du vélo dans la housse

Il est évident qu’une housse de ce poids n’est ni assez épaisse, ni assez solide. Il vous faut protéger ET la housse ET le vélo.
Je trouve toujours du carton dans les gares ou alentours (souvent je demande aux commerçants ils sont contents de s’en débarrasser)

Je démonte le vélo (roues, pédales , -sauf deux fois ou je n’ai pas réussi, on arrive quand même à mettre le vélo dans la housse-, porte bagages, garde boue, je démonte le cintre et le plaque contre le cadre). Selon le temps dont je dispose je fais les choses plus ou moins bien :

Parfois en attachant le tout très soigneusement pour que rien ne bouge :

Ici ce sont les roues qui reposent sur le sol, le cadre est maintenu en hauteur

Parfois en n’attachant rien et en entre-calant des cartons rapidement :

Là, j’ai tout mis à la va-vite avec du carton entre chaque épaisseur….

Le plus important pour la housse c’est que rien d’acéré ou de coupant ne risque de passer à travers.
Penser à bien scotcher des cartons sous la fourche , mais aussi à protéger votre dérailleur arrière (qui est vraiment LE truc qui risque de prendre cher ) voire à la démonter.

(Sur mon VTT je le retire toujours et je le scotche au cadre, Corentine n’en a pas, elle a un moyeu Rollhoff)

Les différentes façons d’attacher le vélo pourront faire l’objet d’un autre article…. (petites sangles ou rilsan réutilisables rendent bien des services)
Pour ma part j’ai fini par enlever les élégants garde-boues initiaux que François avait posé sur Corentine. J’ai mis des D4 en plastique qui s’enlèvent en 5 secondes … (l’arrière tient avec un élastique, celui de devant avec une seule attache papillon) .
Je passais plus de temps à remonter les garde-boues qu’à remonter le vélo.

Attention aussi aux systèmes d’éclairage avec des fils qui se promènent dans les gardes-boues ou les porte-bagages. Il vaut mieux anticiper et avoir des fils amovibles qu’on glisse dans des élastiques noués autour du cadre par exemple (les rilsans c’est bien mais il faut les remplacer à chaque fois )

Élastique noué autour du cadre
Je peux ainsi faire et défaire le câblage du vélo très rapidement.

D’autres idées de housses :

La firme japonaise mont-bell a des idées excellentes pour transporter les vélos!

Je ne suis pas certaine que les dimensions conviennent pour la SNCF mais c’est vraiment très bien pensé :

Les sangles :

Rélie a eu une idée formidable : concevoir une housse qui permet – pour le portage à l’épaule – de faire passer une sangle à travers la housse et de l’attacher directement au cadre du vélo avec un gros velcro.
J’espère qu’elle nous en dira bientôt plus !

Le poids des sangles n’est pas négligeable. Les miennes font 45g en tout

Pour ma part j’utilise du sergé de 20mm de large (merci à Rélie de m’avoir appris le nom, il s’agit de tissus épais tissé en biais) . Elles sont moins lourdes que des vraies sangles mais peut être moins solides .

Ceci fait très bien l’affaire :

https://www.extremtextil.de/en/twill-webbing-for-edgebinding-nylon-durable-25mm.html

Pendant très longtemps je faisais des nœuds coulants pour les attacher et je passais parfois plusieurs minutes à tout défaire à l’arrivée…

Je suis passé à ça , mais je ne sais pas si c’est aussi solide

Il en existe une version métallique chez Xtrem Textil que je testerai bientôt.


Transporter sa housse avec son vélo dedans

C’est une vraie galère!

C’est d’autant plus ridicule qu’on a un chouette destrier conçu pour transporter 30 kg de bagage ou plus et qu’on se retrouve coincée sur un quai de gare avec le tout empaqueté à nos pieds sans aucune solution…

Dans les aéroports c’est chose aisée grâce aux chariots à bagage omniprésents, malheureusement ils ont tous été retirés des gares.

Évidemment vous pouvez demander de l’aide au service voyageur disponible dans certaines grandes gares mais ils n’ont pas le droit de porter des paquets de plus de 15 kg je crois …. je ne suis plus tout à fait certaine du poids exact mais en tout cas c’est ce qu’on m’avait répliqué alors que je les avais sollicité.
Un employé jeune grand et fort est quand même venu m’aider mais on lui a demandé (et il en était désolé) de prendre le petit sac de bagage alors que je me coltinais le vélo….

D’ordinaire j’avance en deux étapes : je transporte les bagages dans le sac, je pose, je reviens chercher le vélo… ça prend du temps. Sans compter les éventuels escaliers….

En février 2020 en gare d’Atocha (Madrid) mon train étant arrivé très en retard j’allais louper ma correspondance: j’ai traîné ma housse à vélo et mon sac à sacoches à même le quai. Ils ont pris chers mais je suis monté dans mon train à temps.

(pour la réalisation du sac à sacoche c’est par ici: )

Du coup j’ai réfléchi pour ne pas me retrouver dans cette situation.
Lorsque je trimballais mes vélos de compétition j’avais résolu le problème avec ma housse souple (mais rembourrée, beaucoup plus épaisse et plus rigide) en sanglant la planche à roulette de fiston-dernier dessous.
C’était très efficace, et en prime ça faisait rire tout le monde dans les gares (il faudra que je vous retrouve des photos 😉 )

Mais je ne me vois pas emmener un skateboard sur mon biclou en vadrouille.

Édité : la suite n’est pas une bonne idée! voir plus bas


Pour le moment j’ai pensé à ça : deux plaques tournantes à roulettes attachées par une ficelle.
poids de l’ensemble 227 g (plus lourd que la housse….) :
Je mets le vélo à plat dessus, j’empile le sac à sacoches sur le vélo et je tire le tout…

Je ne suis pas certaine que la petite plaque tournante (en noire sur la photo) soit efficace avec une housse si souple, mais c’est la seule idée que j’ai pour l’instant.

Je n’ai pas encore testé, je vous en dirai bientôt plus 😉

Après test : NON CA NE FONCTIONNE PAS DU TOUT!

ça pourrait fonctionner avec un paquet rigide, mais avec une housse souple c’est parfaitement inutile 🙁

Si vous avez des astuces pour trimballer le vélo emballé en gare en même temps que toutes les sacoches, je suis preneuse!

8 commentaires sur “Housse de vélo ultra-légère (dimensions SNCF)”

    1. L’idée c’est aussi de faire dans le durable mais pourquoi pas?
      Après soit il faut s’arrêter pour acheter des sacs poub et du gros scotch en plus de trouver des cartons, soit il faut les transporter.. et là c’est plus lourd 😉
      ( et la SNCF est très claire : c’est vélo emballé dans une HOUSSE. Bon évidemment ça peut passer mais dans le OuiGo par exemple où les paquets sont interdits, je ne m’y risquerais pas…)

  1. Pour remplacer les plaques à roulettes, ça serait pas envisageables de bricoler 2 roulettes montées sur un axe de roue, le tout du coup monté à la place de la roue arrière ? Un truc à base de roues de roller avec les bonnes entretoise pour qu’il y en ait une à la place de la cassette, et l’autre à la place du moyeu même à l’extérieur du cadre.
    ça demande un peu de travail et de renfort au niveau de la housse j’imagine, et faut impérativement démonter le dérailleur, mais ça te fait un système assez léger et méga compact.

    1. Oui, c’est une excellente idée! D’autant que de toute façon c’est toujours plus prudent de démonter le dérailleur arrière . Bon ça nécessite de réfléchir un peu parce qu’il faut transformer la housse mais peut être aussi pour l’emballage qui sera plus compliqué mais c’est lumineux comme idée!
      J’attends les photos avec impatience!!
      (ah oui sauf qu’en y réfléchissant c’est peut être moins pratique pour transporter les bagages…) Avec les plaques à roulette j’envisage de mettre le vélo à plat et de poser les bagages par dessus.. mais bon je n’ai pas encore testé alors si ça se trouve ça se fonctionne pas 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *