Faire ses itinéraires avec BRouter depuis son ordinateur

Cet article est la continuité des ateliers « Naviguer avec une appli de Smartphone ou un GPS » qui ont eu lieu au 36eme Festival International du Voyage à Vélo de l’association Cyclo-camping International.

Ces ateliers étaient animés par Daniel Labonne, Brunaud , ainsi que Marie (de Biclous et Bidouilles).

Daniel (qui avait fait la présentation de Brouter) ne possédant pas de site web, je remets à jour un article un peu ancien en continuité de ces ateliers.

Brunaud a aussi sur son site d’excellentes explications en vidéo :


Brouter est certainement un des meilleurs routeur pour les applis comme sur le web

Il est disponible sur Locus Map Gold en natif, sur Osmand, Orux map et Locus Map 3 classic en appli extérieure gratuite, c’est un moteur qui fonctionne Hors Ligne!)
pour Locus map classic j’ai expliqué la marche à suivre ici : https://biclousetbidouilles.com/faire-ses-itineraires-hors-ligne-avec-locus-map-brouter/

Brouter est accessible sur ordinateur ici :

http://brouter.de/brouter-web/

Il est parfait pour construire ses itinéraires , il vous suffit ensuite de les importer vers votre appli de carto sur votre appli préférée (pour la choisir vous pouvez aussi consulter cet article :

Brouter permet de charger des parcours déjà tracé ou enregistrés. Cliquez sur « charger une trace  » en haut pour accéder aux possibilités :

  • Soit charger une trace pour qu’elle s’affiche ( pour mieux comparer plusieurs possibilités par exemple)
    La trace sera alors affichée mais ne sera pas présente lors de l’export du nouveau parcours
  • Soit charger une trace comme itinéraire,
    Brouter la traitera comme le parcours à continuer, elle sera incluse dans l’exportation de votre résultat final
  • Soit charger une zone interdite.
Cliquer sur « Charger »
Choisissez votre trace à exporter

(Cette trace importée apparaîtra dans les couches de calques sous le nom de mon-nom-de-fichier.gpx)

Paramétrage de la carte affichée:

En haut à droite, via le bouton « calques  » vous pouvez accéder à différentes cartes :

Le haut de la carte permet de choisir l’affichage d’une carte. Pour notre usage cochez « CyclOSM » (qui est la couche Cyclable d’OpenStreetMap – une carte gratuite et participative) est parfait. Elle affiche les pistes et itinéraires cyclables .

Dessous, nous avons la possibilité d’afficher une surcouche (en d’en gérer la transparence) , Cycling (sentiers balisés) permet d’afficher en surbrillance les grands itinéraires cyclables (EV 13, ou V52 par exemple)

Attention la case « export.gpx » est la trace gpx que j’ai chargé moi même pour m’aider à construire mon itinéraire, elle est considérée comme une surcouche et donc concernée par la gestion de la transparence des surcouches qui s’effectue grâce au curseur horizontal

NIVEAU AVANCÉ (si vous débutez vous pouvez passer) :

Le signe + en dessous vous permet d’afficher nombres de cartes (nationales, thématiques, topographiques…) mais aussi de mettre en surbrillance les POI’S d’OSM qui peuvent vous intéresser.

(pour savoir ce qu’est un POI vous pouvez voir ici )

Si vous voulez afficher les pharmacies, les loueurs de vélos, les points d’eau potable ou n’importe quoi d’autres il vous faut les cocher :

MAIS ATTENTION CE N’EST PAS TERMINÉ!!! : ils s’affichent alors dans la partie « surcouches » des calques de la carte, et vous pouvez, à souhait, les cocher et les décocher :

Vous pouvez aussi importer vos calques personnels .

Le paramétrage de votre profil :

En haut à gauche veuillez choisir le profil qui vous convient le mieux :

Vous pouvez aussi allez vérifier en haut à droite , en cliquant sur la clef à molette si les paramètres vous conviennent, cela ne coûte rien et ça évite les surprises:

  • allow_steps = permettre les escaliers (décocher si vous ne voulez pas d’escalier)
  • allow_ferries : permettre les ferries (décocher si vous n’en voulez pas)
  • ignore_cycleroutes : ignorer les itinéraires cyclables (cocher si vous ne voulez les suivre)
  • stick_to_cycleroutes : se coller aux itinéraires cyclables (décocher si vous ne voulez pas les suivre)
  • avoid_unsafe : éviter les grosses routes (cocher si vous ne voulez pas les prendre)
  • consider Turn Restrictions : prendre les sens unique ou interdit en considération (cocher si vous ne voulez pas pas respecter)
  • processUnusedTags : Retirer les tags inutilisés pour alléger le fichier, peut être utile si vous tracer un Paris-Oulan-Bator ( plus d’infos : ici https://brouter.de/brouter/profile_developers_guide.txt)
  • consider_elevation : prendre l’altimétrie en considération (décocher si les côtes ne vous dérange pas)

En dessus il y a les valeurs à prendre en compte dans l’altimétrie . J’avoue qu’aimant les côtes je ne me suis pas penché sur la question…

N’oubliez pas de cliquer sur : Appliquer!

Le bas de page :

Il vous donne plein d’indications pratiques sur votre parcours en cours de construction ou finalisé.
En cliquant tout à droite sur le bouton « altitude » vous aurez le profil altimétrique : :

  • Orange : degré de pente acceptable
  • Vert : ça descend franchement
  • Rouge : ça monte franchement

N’hésitez pas à changer les points du parcours si le profil ne vous convient pas, si vous souhaitez allez voir le château de Vincennes en quittant le festival ou, si vous voulez suivre les bords de Seine.

Mais on peut visualiser le profil plus simplement par colorisation (voir plus bas)

Naviguer sur la carte :

Une fois que vous êtes en train de construire votre itinéraire il est possible de zoomer et de dézoomer via la molette de la souris

Et pour naviguer sur la carte pendant que vous êtes en train de construire votre itinéraire :

  • Soit recliquer sur la « petite main » du menu à gauche, déplacer la carte puis recliquer sur la « petite main » pour reprendre le parcours (il reprend le parcours tout naturellement où vous en étiez)
  • Soit cliquer sur la touche « echap » pour sortir de la construction de parcours (le plus simple)
  • Soit utiliser les flèches de déplacement sur votre clavier (touches directionnelles) sans avoir besoin de quitter le parcours.

Supprimer un point du parcours que vous êtes en train de créer :

  • Soit appuyer sur le dernier point posé, il disparaît
  • Soit appuyer sur la touche Z du clavier.

Aide à la construction du parcours

Plusieurs boutons dans le menu de gauche :

  • Inverser l’itinéraire ( touche R)
  • Dessiner une zone interdite circulaire (touche N)
  • Ajouter une zone limite (touche I)
  • Supprimer le dernier point (touche Z)
  • Supprimer toutes les données saisies (touche retour chariot)

  • Ajouter des points d’intérêt (touche P ) j’y reviendrai

Et dessous ce petit bouton magique suivi d’un curseur :

  • Chiffrage d’inclinaison (touche C pour basculer)

Ce bouton permet de changer l’affichage de la trace :

  • Soit transparente (avec la gestion de la transparence via le curseur ) ce qui permet d’examiner l’importance de la route choisi (route blanche, jaune, piste etc)
  • Soit avec colorisation selon l’altitude (vert au niveau de la mer, rouge en altitude)
  • Soit avec colorisation selon le degré de pente : vert plus à peu près plat, rouge ça monte, bleu ça descend
  • Soit une trace normale sans effet de couleur.
Trace normale
Trace semi-transparente
Trace avec colorisation de l’altitude
Trace avec colorisation de la pente

Attention le curseur de transparence influe AUSSI sr les points du parcours, si votre curseurs est tout en bas, ils n’apparaîtront pas.

Points d’intérêt

Brouter vous offre aussi la possibilité d’ajouter à votre parcours des points d’intérêt. Ils seront exportés en même que votre tracé sur votre appli de carto.
Ils peuvent être situés sur l’itinéraire que vous êtes en train de créer, ou pas.

Vous pouvez donc les utiliser pour construire votre parcours , mais aussi pour indiquer des points d’intérêt situés plus ou moins proches de votre route . Ils peuvent servir pour noter des visites intéressantes selon votre progression, ou selon la météo.

Pour les ajouter il faut cliquer sur cette petite main dans le menu vertical à gauche ou encore sur la touche P

Et voilà le résultat :

Astuce : A force de faire des essais il arrive qu’on n’arrive plus à rien : ni effacer les derniers points, ni repartir du bon endroit , même en appuyant sur la poubelle . Dans ce cas n’hésitez pas à revenir à une page vierge en appuyant sur la touche F5 de votre ordinateur.

Une fois votre itinéraire construit, il ne vous reste plus qu’à l’exporter au format que vous voulez (GPX est le plus universel) . Vous trouverez le bouton « Exporter » dans le menu en haut :

Bonne route!

6 commentaires sur “Faire ses itinéraires avec BRouter depuis son ordinateur”

  1. Bonjour, Merci pour le tutoriel, bien que j’utilise brouter depuis un moment, j’ai appris pas mal de choses
    Pour les points d’intérêts, je n’arrive pas à trouver comment les ajouter, il y a une astuce à connaître ?
    Merci !

    1. Bonjour, c’était indiqué un peu plus haut dans l’article , je l’ai remis (avec l’image) en toute lettre dans le chapitre des points d’intérêt : il faut cliquer sur la petite main isolée dans le menu de gauche, ou appuyer sur la touche P du clavier

  2. Après quelques essais, je suis conquis. C’est très intuitif et complet. La cartographie est vraiment très détaillée. 2/3 bricoles me turlupinent, cependant. Je trouve que lors de zoom sur la carte le temps de chargement est vraiment long. Et les crans de zoom avec la souris sont trop espacés, on n’arrive pas à zoomer de manière plus fine. Sinon, c’est vraiment bluffant !

    1. Bonjour,
      Vous n’êtes pas le premier à vous plaindre du temps de chargement des tuiles mais j’avoue que je ne l’ai jamais constaté, ça doit dépendre de la qualité de la connexion , ou du navigateur.
      Et c’est vrai que le zoom avec la souris est franchement en mode « gros sabot », par contre avec les boutons + et – sur la carte c’est heureusement un peu plus précis 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.