Contre les odeurs, la désinfection à froid !

Étiquettes:

Je vous livre une astuce bête qui m’a sauvé plus d’une serviette ou d’une gourde : le cachet de désinfection à froid que l’on trouve dans nombre de grandes surfaces au rayon puériculture (Monoprix, Cora…)

Il n’est pas rare, au retour de rando d’avoir une serviette (ou tout autre textile) dont l’odeur devient peu agréable et persistante en dépit des lavages. Le même sort frappe parfois les gourdes et plus souvent encore les vaches à eau (ou les casques !).

L’astuce bête, mais d’une efficacité redoutable c’est de les désinfecter à froid avec des cachets que l’on vend pour les biberons. Les mauvaises odeurs (après lavage) sont souvent le résultat de la prolifération de bactéries qui ne disparaissent pas au simple lavage sauf à faire bouillir l’objet (ce qui est impossible avec des textiles techniques ou une vache à eau). Résultat, quand elles s’invitent, elles restent !

Les cachets de désinfection à froid n’attaquent pas les couleurs (testés sur moult serviettes en coton : je suis très sensible aux odeurs et j’y recours à tour de bras), il suffit donc de laisser le linge totalement immergé (je mets un poids dessus ) durant 30 minutes dans la solution et de le laver normalement.

Pour les bidons et les vaches à eau, je les remplis avec la solution en chassant l’air en la retournant régulièrement pour atteindre toutes les parties et surtout le bouchon), et puis je rince et je fais sécher soigneusement.

Il reste une vague odeur de chlore qui n’est pas prégnante et disparaît très vite ensuite.

3 commentaires sur “Contre les odeurs, la désinfection à froid !”

  1. Pour cet usage, le percarbonate de sodium marche très bien aussi. J’ai commencé à en acheté comme blanchissant pour éviter la grisaille du linge blanc avec des lessives type savon de Marseille, noix de lavage. Petit à petit, je lui trouve une foule d’autres usages : appelé aussi « eau oxygénée solide » (il libère du peroxyde d’hydrogène ou eau oxygénée à chaud), il remplace avantageusement l’eau de javel tout en étant moins toxique. Une cuillère à soupe dans un litre d’eau très chaude et ça blanchit, désodorise, désinfecte n’importe quoi.

  2. Merci beaucoup.
    Je utilise parfois le percarbonate mais uniquement pour le linge clair en coton : malheureusement, il ne fonctionne qu’à partir de 60 d° (et il attaque beaucoup les couleurs, malgré son odeur d’eau de javel, les cachets à froid n’ont aucun effet sur elles)
    (Et l’avantage des cachets c’est qu’on peut emporter un ou deux dans ses sacoches 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *