Grande sacoche de cadre

Le poids :

  • Poids de la sacoche en cordura avec une doublure PEHD : 105 g
  • Poids de la sacoche en cordura sans doublure PEHD : 80g

Fournitures :

  • Cordura ou PEDH épais
  • Éventuellement pehd léger pour la doublure, ou tout autre tissu imperméable
  • Du fil solide (et si possible anti UV)
  • 80 cm de velcro
  • Un zip à la bonne longueur pour poser en haut de la sacoche

Le gabarit

Il est aisé de faire une sacoche sur mesure, il suffit de faire un gabarit : poser le vélo à plat sur un grand carton et dessiner en suivant le cadre la taille idéale de la sacoche.

Attention de laisser quelques millimètres EN MOINS : la sacoche doit être tendue, pas flottante.

Le choix du tissu

J’ai fait ma première sacoche avec du PEHD (bache de chez Bricotruc ) assez épais (160G/m2), l’énorme avantage est que c’est parfaitement imperméable, en prime c’est très léger. Le gros défaut c’est la durabilité. Il faut coudre avec des points très espacés : les trous fragilisent le tissu.

1ere version- on voit qu’elle est un peu petite en haut…

Comme la première était un peu trop petite, j’ai refait l’année suivante la même en cordura léger (200g/m2)
https://www.tissusactifs.fr/cordura/cordura-ripstop.htm

ATTENTION avec le cordura. C’est très solide, joli et pratique mais JAMAIS je n’ai trouvé de cordura imperméable , même si c’est vendu comme tel (et même les sacoches Ortlieb)

2nde version

Imperméabilité

La première en PEHD était en tissu imperméable avec un zip (fermeture éclair) imperméable (mais ça coûte chère).
J’avais imperméabilisé les coutures avec de la colle néoprène mais avec les grandes chaleurs estivales ça a moyennement tenu, je me suis finalement rendu compte qu’il ne suintait finalement que quelques gouttes au niveau des coutures.

Vous pouvez aussi utiliser un ruban pour imperméabiliser :
https://www.extremtextil.de/seamtape-f-beschichtete-gewebe-22mm.html

Pour la 2nde sacoche en cordura j’avais choisi de doubler en PEHD léger (70/m2) , de ne pas imperméabiliser les coutures pour ne pas nuire à l’esthétisme mais de réutiliser le zip imperméable du modèle précédent.

Au début c’était assez efficace, avec le temps le PEHD interne s’est assoupli et est devenu poreux.

Il convient donc, après quelques temps d’usage, de mettre des sacs en plastique ou des dry bags pour protéger efficacement.

La découpe

Prendre son gabarit et dessiner légèrement à la craie sur le tissu , retourner le gabarit et faire la même chose.

Ajouter un centimètre de bord de couture au dessin sur le tissu et découper les triangles.

Calculer les longueurs des 3 cotés et tailler 3 rectangles de la bonne longueur.
Choisissez votre largeur en fonction de votre cadre, ma propre sacoche de cadre fait 6cm d’épaisseur, 8 cm en comptant les bords de couture

Faire la même chose éventuellement avec le tissu de doublage :

Commencer par coudre le zip : déterminer l’endroit idéal, découper un rectangle de 0,5cm de large de la longueur du zip, placer le et coudre tout autour*.
Attention si vous faite une doublure de coudre le cordura et la doublure en même temps :

*Je ne suis pas une pro de la couture comme Rélie. Pour une fermeture plus présentable vous consulterez son article sur la moustiquaire 😉

Assembler ensuite la sacoche en plaçant les velcros (attention au sens!)
Prendre garde d’avoir la face velours dirigée vers le cadre (cette face ne raye pas) et la face crochet dos au cadre.

(et oui « Velcro » c’est l’abréviation de « velours-crochet » )

Je place 3 velcros d’une dizaine de centimètres en haut, 2 sur le coté , et 2 en bas

Pour assembler mettre l’endroit contre l’endroit et utiliser des pinces plutôt que des aiguilles (pour ne pas percer le tissu )

Laisser le zip ouvert. Une fois la sacoche entièrement cousu sur tous ses cotés, on la retourne

Et on admire le résultat sur le vélo :

Ici on voit bien la place des velcros: 3 en haut, 3 en bas et 2 sur le coté

On peut éventuellement raccourcir les velcros s’ils sont trop longs.

4 commentaires sur “Grande sacoche de cadre”

    1. Bonjour Florence,
      S’il fait très chaud (comme au Tuscany Trail ) en plus de mettre mes gourdes sur la fourche avant comme ici :

      VTT en Toscane

      j’avais un camelback sur le dos (mais il faisait très chaud)

      Sinon on peut aussi mettre un bidon SOUS le cadre comme sur Corentine :

      Corentine au Pamir

      (même si en fait j’ai mis une bouteille d’essence à cet endroit là)

      Mais c’est vrai c’est moins pratique pour l’attraper en roulant (d’où le camelback en Italie…)

    2. OOPs je suis un peu neuneu : c’est en voyant la photo d’Aurélie que je me souviens je fais la même chose devant le guidon à chaque voyage , j’avais complètement oublié ! 😀
      (en fait maintenant j’y mets une petite bouteille de sirop, ma crème solaire, de l’huile pour la chaîne… mais ce sont bien des portes bidons, c’est en fait la sacoche ventrale de mon sac de trail. On peut très bien concevoir un petit sac sur le même modèle qui va devant la sacoche avec des portes gourdes 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *