Boucles, sangles, perles etc.

Étiquettes:

Comme tout(e) cycliste qui se respecte, je n’aime pas les tendeurs et leurs traîtres crochets qui filent dans les rayons dès qu’on a le dos tourné. Je leur préfère les sangles ou les élastiques fixés sur un mousqueton. Je partage avec vous des astuces qui n’ont vraiment rien d’exceptionnel mais auxquelles on ne pense pas toujours.

Les sangles :

Elles sont très faciles à se confectionner à petit prix. Je me fournis (comme toujours !) chez Extremtextil en boucles, et en sangles. Attention aux charges de rupture, si certaines sangles sont très solides, les boucles en revanche ne doivent pas être utilisées avec des tensions trop importantes (je les utilise surtout pour stabiliser certains chargements… et notamment le Brompton sur la bakkie. Par ailleurs pour éviter les coutures, je choisis, si c’est possible, des boucles avec serrage des deux cotés.

L’astuce c’est tout bêtement de coudre du ruban sur l’extrémité des sangles pour qu’elles ne volent pas au vent et restent fixées le long de la sangle (vous pouvez aussi, si vous avez une grande longueur de sangle, faire une boucle avec et la fixer avec deux ou trois points de couture).

Evidemment cette astuce est parfaitement valable sur votre sac à dos (surtout s’il fait des séjours sur votre biclou) ou n’importe quelle sangle qui risque de provoquer une chute, y compris celles de vos sacoches !

Si la sangle est très souple et glisse très facilement dans la boucle (ce qui ne l’empêche pas de rester bloquée quand elle est en tension), je fais une tirette avec le ruban pour la tirer rapidemment (mais ne tirez pas sur le ruban comme une brute pour assurer votre serrage, les points de couture ne résisteront pas longtemps).

Les élastiques, les mousquetons et les perles en fimo…

J’utilise encore plus que les sangles, les élastiques avec un serre cordon.

Parfois avec un mousqueton (en plastique ou en métal) et presque toujours avec un serre cordon (tanka). Ils peuvent être de différente forme en fonction de leur usage (moustiquaire, vétement, accroche béquille…)

Or, s’il est un accessoire utile au tanka, c’est… la perle ! Celle qui va non seulement empêcher votre élastique ou votre cordon de s’évader du tanka mais qui va grandement en faciliter la préhension au moment du serrage. Or l’on a pas nécessairement envie de courir les magasins ou le web pour trouver une perle avec un trou de 3 à 4 mn … Bref, le plus simple c’est de les faire en pâte Fimo (ou tout autre pâte polymère). Vous faites une boule grossière de la taille souhaitée, vous y plantez une aiguille et élargissez le trou à votre convenance, vous faites cuire dans le four ménager (suivez les instructions) et hop le tour est joué.

Voilà, ce n’est pas du grand art (je les ai faites la nuit qui précédait mon départ) mais c’est parfaitement efficace ! Rien de vous empêche d’exprimer vos talents de créateur et de faire de votre voyage une oeuvre d’art ! 🙂

2 commentaires sur “Boucles, sangles, perles etc.”

  1. Retour de ping : La moustiquaire 1.0 ou le boudin en tulle – Biclous et bidouilles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *