La moustiquaire 1.0 ou le boudin en tulle

Étiquettes:
une moustiquaire de hamac
Ma première moustiquaire

Je vous indique ici la méthode avec laquelle j’ai bricolé à l’arrache cette moustiquaire quelques jours à peine avant de partir en randonnée en bord de Somme, lorsque j’ai réalisé que la compagnie des moustiques risquait de rendre mes nuits pénibles. Cette moustiquaire se suspend à la corde faîtière que je tends au dessus de mon hamac pour y accrocher mon tarp. Vous trouverez les détails sur cette corde ici : http://biclousetbidouilles.com/le-montage-du-tarp-sur-mon-hamac/

Je l’ai cousue avec les moyens du bord (j’ai des stocks assez conséquents) et elle a été parfaite !

Les mesures concernent un hamac de trois mètres de long, si vous voulez la faire plus courte ou plus longue, il vous suffira d’en adapter les mesures.

Fournitures :

  • Tulle fin : 6,40 mètres (initialement, j’étais tombée sur du tulle fin à vil prix et j’en avais acheté plusieurs mètres pour faire des jupons… on sait comment il a fini 😉
  • Fermeture éclair : 2,40 mètres (j’ai utilisé de la fermeture éclair en nylon au mètre avec un chariot tous les 50 cm que l’on trouve assez facilement en mercerie)
  • une petite chute de tissu.
  • Élastique à chapeau en 2 ou 3 millimètres : 1,50 à 2 mètres de long.
  • 2 arrêts de cordon assez fins pour bloquer les élastiques à chapeau.
  • 2 perles (facultatives, elles ne servent qu’à rendre plus facile le serrage des élastiques, vous pouvez les faire en Fimo)
  • 2 petits bouts de cordelettes (facultatifs, ils ont pour seule utilité d’attraper les chariots du zip à travers la moustiquaire (je l’ai prélevé sur celle qui suit).
  • une cordelette assez longue (4 mètres minimum) pour suspendre votre moustiquaire. J’utilise celle de décathlon qui est parfaite.

Coût : Comme j’ai tapé dans mes stocks, je n’ai pas de prix précis à avancer, mais cette moustiquaire est très bon marché. On trouve de la fermeture éclair en nylon à 2 ou 3 euros le métre. Le tulle fin à petit prix se trouve souvent sur les marchés, mais on peut aussi se fournir de vraie moustiquaire chez ExtremTextil pour quelques euros le mètre, ou même utiliser les rideaux Lill de chez Ikea. Attention cependant on ne voit pas l’extérieur lorsque l’on est à l’intérieur d’une moustiquaire blanche, cela peut devenir vite gênant lorsque l’on dort en hamac au milieu de nulle part : c’est beaucoup plus agréable d’avoir une moustiquaire noire !

Résultat : Une moustiquaire de hamac à suspendre sur la faitière au dessus du hamac (j’ai toujours une faitière tendue au dessus de mon hamac sur laquelle je fixe mon tarp) et dont les dimensions sont les suivantes :

  • longueur : 3 mètres
  • largeur : 150 cm (x2)
  • poids (avec le sac ) 343 grammes

Le tuto :

Je précise d’emblée qu’à chaque mention d’une mesure, il faut ajouter « environ ».

Ce qui demande le plus de travail, c’est de préparer la fermeture éclair :

Il faut commencer par retourner un des chariots pour que le zip s’ouvre en son centre. Il faut donc retirer tous les chariots sauf un et en remettre un à l’envers. Pour ce faire, le plus simple est d’utiliser une fourchette selon la méthode décrite dans cette vidéo.

Ensuite à chaque extrémité de la fermeture éclair (ici en rose), il faut coudre une petite chute de tissu (ici en bleu) de la façon suivante (soyez indulgents avec mes crobarts, je n’ai rien d’une dessinatrice 😉

Monter un zip
Comment préparer sa fermeture éclair

Une fois la fermeture éclair préparée, on passe au tulle :

Couper le tulle au milieu pour en faire deux longueurs de 3,20 mètres environ.

Vous réunissez ces deux pièces par le coté en plaçant la fermeture éclair au centre, puis vous cousez l’autre coté pour former un boudin.

Il ne vous reste plus qu’à faire des ourlets à chaque extrémité en laissant un coté ouvert pour glisser dans la coulisse un élastique à chapeau. Avant de nouer votre élastique, n’oubliez pas de le glisser dans un arrêt de cordon et éventuellement une perle qui permet de se saisir plus rapidement de l’élastique lors de l’opération de serrage (le froid peut rendre les doigts gourds…).

Pour l’attacher autour du hamac rien de plus simple : vous l’installez autour de votre hamac puis vous choisissez autour de vous deux petits cailloux ronds. Il ne vous reste plus qu’à suspendre votre moustiquaire en faisant un nœud léger avec les extrémités de votre cordelette en saisissant les cailloux de part et d’autre du tulle fin. En faisant passer la cordelette au dessus de la corde de faitière et puis de l’attacher à une sardine pour élever la moustiquaire à la hauteur voulue.

Détail de l'accroche de la moustiquaire au fil de faîtiere

Voilà, vous pouvez désormais profiter du chant des oiseaux nocturnes sans craindre les moustiques !

A l'intérieur de la moustiquaire
A l’intérieur de la moustiquaire

Tempérament : le système d’accroche fragilise le tulle. Enfin… sachez que malgré une utilisation assez intensive de cette première moustiquaire, je n’ai noté aucun signe de lésion sur le tissu. Par ailleurs, et dans une optique de réduction de poids, il faut bien constater que l’on a pas besoin de toute la largeur de tissu aux extrémités du hamac.

Bref, il y aura un second tutoriel : celle de la moustiquaire 2.0 😉

1 commentaire pour “La moustiquaire 1.0 ou le boudin en tulle”

  1. Retour de ping : Le montage du tarp sur mon hamac – Biclous et bidouilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *